tfionline Sign in

mai 25, 2017

La révélation de Dieu comme Créateur

 [The Revelation of God as Creator]

Compilation

Notre connaissance de Dieu est basée sur le fait que Dieu a créé tout ce qui existe : le temps, l’univers, le monde physique, toute la matière, toutes les choses vivantes, ainsi que le monde spirituel et ses habitants. Il s’est ensuite révélé Lui-même à l’humanité d’une façon générale à travers sa création (ce qu’on appelle la révélation générale), et aussi plus spécifiquement à travers la Bible (ce qu’on appelle la révélation spéciale).

La Bible nous apprend que Dieu a créé l’univers ex nihilo, expression latine qui signifie à partir de rien. Avant que l’univers existe, avant que le temps existe et que la matière existe, Dieu existait de toute éternité. Tout le reste, tout ce qui existe d’autre, que ce soit physique ou spirituel, a été créé par Lui.

Il y a beaucoup de débats et de discussions autour de la création de l’univers, la création du monde, et la création des êtres vivants. Y compris la controverse sur l’origine de la vie sur terre et comment les êtres humains sont apparus. Cette question fait l’objet de nombreuses recherches et discussions au sein de la communauté scientifique, et elle est débattue par les athées comme par les Chrétiens. De nombreux théologiens chrétiens, apologistes, philosophes, et scientifiques ont des visions différentes qui reposent sur leur interprétation des Ecritures et/ou sur la façon dont ils croient qu’il convient de lire et d’interpréter le récit de la création dans le livre de la Genèse.

C’est une doctrine chrétienne fondamentale que Dieu a toujours existé, et qu’Il a créé l’univers et tout ce qu’il contient à partir de rien. Cette simple affirmation ne dit pas comment et quand Dieu a créé l’univers, le monde, et tous les êtres vivants, physiques et spirituels ; elle nous dit seulement qu’Il l’a fait.

C'est Moi qui ai fait la terre et créé l'homme qui la peuple. C'est Moi, ce sont mes mains qui ont déployé le ciel, et c'est Moi qui donne des ordres à tous les corps célestes. – Esaïe 45.12[1]

La clé de la compréhension chrétienne de Dieu trouve son origine dans l’enseignement biblique suivant lequel Il est le Créateur de toutes choses, tout comme la compréhension de son rôle en tant que Créateur et de notre rôle en tant que créatures de Dieu. Dans le monde d’aujourd’hui, le concept même de créatures – d’êtres qui ont été créés – est souvent impopulaire et même insultant pour certains. Mais si Dieu a créé toutes choses, tout est donc une création de Dieu, et par conséquent nous sommes des créatures. —Peter Amsterdam

Une révélation vivante

Le monde de Dieu n’est pas un écran qui dissimule la puissance et la majesté du Créateur. A la vue de l’ordre naturel des choses il est évident qu’il y a un puissant et majestueux Créateur…La révélation générale est ainsi nommée parce que tout le monde la perçoit, par le simple fait d’exister dans le monde de Dieu. Il en a été ainsi depuis le commencement de l’histoire humaine. Dieu révèle activement ces aspects de Lui-même à tous les êtres humains, de sorte que dans tous les cas le fait d’omettre de remercier et de servir le Créateur en toute bonne œuvre est un péché contre la connaissance, et ceux qui nient avoir reçu cette connaissance ne peuvent être pris au sérieux. La révélation universelle de la puissance de Dieu, de sa grandeur, et de sa revendication morale est la base du réquisitoire de Paul contre la race humaine toute entière comme étant pécheresse et coupable envers Dieu par notre refus de Le servir comme nous le devrions.[2]

Dieu a ensuite enrichi la révélation générale de la révélation supplémentaire de Lui-même comme Sauveur des pécheurs par Jésus-Christ. Cette révélation, consignée dans l’histoire et incarnée dans les Ecritures, et qui ouvre la porte du salut aux âmes égarés, est généralement appelée révélation spéciale ou révélation particulière. Elle comprend un énoncé verbal explicite de tout ce que la révélation générale nous dit sur Dieu, et nous apprend à reconnaitre la révélation dans l’ordre naturel des choses, dans les événements de l’histoire, et dans la constitution des êtres humains, afin que nous soyons en mesure de contempler le monde entier comme, pour reprendre les mots de Calvin, un théâtre de la gloire de Dieu. – J.I. Packer

La connaissance de Dieu

Les gens peuvent savoir que Dieu existe et peuvent prendre connaissance de certains de ses attributs simplement par l’observation d’eux-mêmes et du monde qui les entoure. David a dit : « Tous les cieux proclament combien Dieu est glorieux, l’étendue céleste publie l’œuvre de ses mains. »[3] Contempler le ciel c’est voir la preuve évidente de l’infinie puissance, de la sagesse, et même de la beauté de Dieu ; c’est observer un témoignage majestueux de la gloire de Dieu. De la même façon, Paul et Barnabas ont parlé aux habitants Grecs de Lystre du Dieu vivant qui a fait le ciel et la terre : « Dans les siècles passés, ce Dieu a laissé tous les peuples suivre leurs propres chemins. Pourtant, Il n’a jamais cessé de leur donner des témoignages de sa bonté, car Il vous envoie du ciel la pluie et des fruits abondants en leur saison. Oui, c’est Lui qui vous donne de la nourriture en abondance et comble vos cœurs de joie. »[4] Les pluies et les saisons fertiles, la nourriture produite par la terre, et la joie dans le cœur des gens témoignent toutes du fait que leur Créateur est un Dieu de miséricorde, d’amour, et même de joie. Ces preuves de Dieu sont tout autour de nous dans la création et elles peuvent être perçues par ceux qui veulent bien les voir …

La conscience de l’existence de Dieu, de sa personnalité, et de son ordre moral, qui se révèle à toute l’humanité à travers la création est quelquefois appelée « révélation générale » (parce qu’elle apparait à tout le monde). La révélation générale s’acquiert en observant la nature, en voyant Dieu exercer son influence dans l’histoire, et par un sentiment intime de l’existence de Dieu et de ses lois qu’Il a gravées dans le cœur de chaque personne…

Le fait que tout le monde a une certaine connaissance des lois morales de Dieu est une grande bénédiction pour la société, car dans le cas contraire, il n’y aurait aucune restriction sociale du mal que les gens feraient et aucun frein à leur conscience. Mais parce qu’il y existe une adhésion commune aux concepts du bien et du mal, des Chrétiens peuvent parvenir à un large consensus avec des non-chrétiens en matière de loi civile, de critères communautaires, d’un minimum d’éthique dans les affaires et les activités professionnelles, et des comportements acceptables dans la vie de tous les jours. Par ailleurs, nous pouvons faire appel au sens de la probité dans le cœur des gens[5] pour adopter de meilleures lois ou abroger des mauvaises lois, ou encore pour corriger certaines injustices de la société dans laquelle nous vivons.

La conscience de l’existence de Dieu et de sa nature fournit aussi une fondation qui permet à l’évangile d’avoir du sens pour le cœur et l’esprit d’un non–chrétien : les non–croyants savent que Dieu existe et qu’ils ont brisé ses lois, si bien que la nouvelle que le Christ est mort pour payer le prix de leurs péchés devrait véritablement leur être une bonne nouvelle.Wayne Grudem

Publié sur Anchor le 9 mai 2017. Traduit de l’anglais par Jeff de Tahiti et Bruno Corticelli.



[1] SEG21

[2] Romains 1.18–3.19.

[3] Psaume 19.1

[4] Actes 14.16–17

[5] Romains 2.14–15.