tfionline Sign in

septembre 24, 2022

Vivre une vie transformée

 [Living the Transformed Life]

 Peter Amsterdam

Le salut et le Saint-Esprit qui habite en nous transforment notre esprit : ils brisent le pouvoir que le péché exerce sur nous, ce qui ouvre la voie au processus de croissance spirituelle qui change notre nature intérieure profonde. Le processus qui transforme nos pensées, nos paroles, nos actions et nos attitudes en sorte qu’elles reflètent le Christ n’est pas quelque chose qui se produit spontanément ; cela demande une transformation intérieure délibérée. L’apôtre Paul l’a exprimé ainsi : « Vous devez donc, en renonçant à votre conduite passée, vous débarrasser de votre vieille nature que ses désirs trompeurs mènent à la ruine. Il faut vous laisser complètement renouveler dans votre cœur et votre esprit. Revêtez-vous de la nouvelle nature, créée à la ressemblance de Dieu et qui se manifeste dans la vie juste et sainte qu’inspire la vérité. »[1]

Donc, que devons-nous faire pour être renouvelés dans notre esprit et notre entendement, pour revêtir notre nouvelle identité ?

Un facteur essentiel est de croire ce qu’enseigne l’Écriture. Le type de croyance qui se traduit par une transformation continue n’est pas une croyance à laquelle nous donnons une simple adhésion ou à laquelle nous accordons une simple reconnaissance intellectuelle. Il s’agit au contraire d’une croyance qui devient le fondement de notre façon d’être. C’est une chose de croire que Dieu existe, c’en est une autre de vivre en donnant au Créateur la place centrale dans notre vie, de sorte que nos décisions et nos actes soient ancrés dans notre relation avec Lui. Dans ce contexte, croire signifie avoir la conviction de vivre conformément à ce que nous croyons et s’engager à le faire.

Voici quelques croyances clés qui jouent un rôle majeur pour nous aider à devenir semblables au Christ :

La croyance en Dieu : Les Écritures nous enseignent que Dieu existe ; Il a créé le monde (l’univers) et tout ce qu’il contient à partir de rien ; Il est personnel ; Il est trinitaire (un seul Dieu en trois personnes) ; Il est activement impliqué dans le monde qu’Il a créé[2], bien qu’Il n’y habite pas[3] ; Il aime le monde et ses habitants ; Il nous aime comme ses enfants, Il nous veut du bien[4] et Il s’implique dans notre vie de tous les jours ; Il est bon, et nous faisons l’expérience de sa bonté dans notre vie ; même s’il n’y a pas que du bon dans notre vie et que nous ne comprenons pas pourquoi certaines choses arrivent, nous Lui faisons confiance car ses voies sont plus élevées que les nôtres.[5]

Notre Créateur aimerait que nous établissions une relation d’amour avec lui. Toutefois, le péché et les soucis de cette vie se disputent nos affections et nos désirs. De nombreuses distractions détournent notre loyauté, notre attention et nos désirs de Dieu. Nous sommes souvent amenés à choisir entre nous attacher à Dieu et L’adorer ou nous tourner vers des choses qui nous éloignent de Lui et en faire l’objet de notre adoration. Comme nous savons que Dieu veut que nous résistions au mal, nous nous tournons vers lui pour qu’Il nous donne la grâce et la puissance de le faire, et nous nous employons à résister au péché et à le vaincre.

La rédemption : À cause de son amour pour l’humanité, notre Dieu d’amour a trouvé le moyen de rétablir notre communion avec lui. Bien que nous soyons des pécheurs en rébellion contre lui, il a fait en sorte que nous soyons pardonnés et réconciliés. En acceptant le Christ comme notre Sauveur, nous devenons des enfants de Dieu. Grâce à la bonté, à l’amour et à la gentillesse de Dieu, nous avons la vie éternelle.[6]

En Christ : Grâce au salut, nous sommes “en Christ.” « C’est grâce à lui que vous êtes en Jésus-Christ, lui qui est devenu, par la volonté de Dieu, notre sagesse. »[7] Être en Christ veut dire que vous êtes un membre du corps du Christ,[8] un enfant de Dieu et un héritier de son royaume[9], le temple de Dieu[10], un homme nouveau[11], et un citoyen du royaume des cieux.[12] Forts de cette connaissance, nous avons la certitude que nous faisons partie de la famille de Dieu ; Il est notre Père, Jésus est notre Sauveur et le Saint-Esprit habite en nous. Nous sommes des êtres humains pardonnés et aimés du Dieu tout-puissant. Parce que nous sommes en Christ, nous pouvons exprimer notre identité en Lui sans avoir à prouver quoi que ce soit.

La vie éternelle : Avoir la vie éternelle signifie que nous vivrons pour toujours. L’Écriture révèle qu’à notre mort, notre corps retourne à la terre mais que notre esprit continue de vivre. Elle enseigne qu’il y aura un jugement, mais que les péchés de ceux qui ont reçu le Christ ont été pardonnés et que Dieu les considérera comme innocents au jour du jugement.[13]

C’est en lisant et en croyant la Bible—la Parole de Dieu—et c’est en vivant conformément à ses enseignements que nous apprenons les vérités qu’elle révèle. Dans la Bible, Dieu nous a donné la connaissance de Lui-même, du plan du salut et des instructions sur la manière de vivre notre vie conformément à sa volonté. La Bible fonde nos croyances et guide nos actes. Elle fait autorité en ce qu’elle donne les instructions de Dieu sur la manière d’avoir une relation avec Lui, sur ce qui est bien et mal, sur ce qui est agréable à ses yeux et ce qui ne l’est pas. Dès lors que la vérité de Dieu nous est révélée, elle est censée être le filtre à travers lequel nous voyons notre monde : elle est un moyen de nous guider dans des choix qui plaisent à Dieu, pour avoir des attitudes correctes et vivre en communion avec Dieu.

Ces croyances fondamentales (ainsi que de nombreuses autres, enseignées dans les Écritures) deviennent les pierres de fondation sur lesquelles nous fondons nos décisions et nos actions ; elles façonnent notre vision du monde et, ce faisant, ordonnent la façon dont nous vivons. Elles sont la feuille de route qui nous oriente dans la bonne direction. Avec le temps, notre façon de penser, de ressentir et d’agir sera de plus en plus transformée pour devenir semblable à l’image du Christ. La cause profonde de cette transformation est la conséquence directe de ce que Dieu lui-même nous a révélé dans les Écritures. Nous sommes transformés parce que nous croyons ce que Dieu nous a dit à travers les Écritures, et que nous agissons en conséquence.

Lorsque nous croyons vraiment en un Dieu aimant, personnel et tout-puissant, nous Lui faisons confiance et sommes assurés qu’Il peut faire et qu’Il le fera ce qu’Il a promis. Il nous guidera et, si nous vivons conformément aux principes énoncés dans sa Parole, nous aurons la certitude d’agir selon sa volonté et d’en retirer des bienfaits, tant dans cette vie que pour l’éternité.

Lorsque nous croyons que Dieu est Père, Fils et Saint-Esprit, nous reconnaissons que Dieu, en Lui-même, est une communauté d’amour parfaite. Nous comprenons que nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu, et nous reconnaissons qu’en tant qu’êtres humains, nous sommes tenus de vivre avec les autres dans l’amour et l’harmonie. Notre famille, nos amis, nos collègues de travail, nos voisins, les autres croyants et les habitants de notre ville, de notre pays et du monde sont autant de membres de communautés auxquelles nous appartenons. Nous sommes appelés à aimer les autres comme nous nous aimons nous-mêmes et à les traiter comme nous voulons qu’on nous traite.

Dès lors que nous croyons que Dieu aime chaque être humain comme une personne créée à son image, nous comprenons que chaque être humain a de la valeur. Cela nous amène à la fois au respect de nous-mêmes et au respect des autres, quels que soient leur religion, leur race, leur statut économique, leurs opinions politiques, et quelles que soient nos différences.

Lorsque nous comprenons que Dieu est saint et que rien d’impur ne peut entrer en sa présence, nous sommes remplis de gratitude envers Lui pour nous avoir rachetés. S’il n’avait pas fait en sorte que nous puissions être sauvés grâce à la mort et à la résurrection de Jésus, nous n’aurions pas de relation personnelle avec lui, pas de salut, et pas de Saint-Esprit demeurant en nous. Nous recevrions le salaire du péché, qui est la mort, au lieu du don de Dieu, qui est la vie éternelle.[14]  Toutefois, grâce au don qu’Il nous a fait, nous pouvons vivre une vie de joie, sachant que nous avons une relation avec Dieu et que nos péchés sont pardonnés. La gratitude nous pousse à vouloir Lui plaire, à vivre pour Lui, à Le refléter, Lui et son amour, et à annoncer la bonne nouvelle du salut aux autres. Ayant été pardonnés pour nos péchés, nous pardonnons aux autres leurs péchés envers nous.

Le fait d’être en Christ nous donne de la dignité ; une dignité qui ne se fonde pas sur ce que nous accomplissons mais sur la valeur que Dieu nous accorde. Nous n’avons pas besoin de prouver quoi que ce soit, ni de rabaisser les autres pour renforcer notre ego ou notre position.

Le fait de savoir que nous avons la vie éternelle change notre façon de vivre le moment présent. Le fait de savoir que nous vivrons avec Dieu pour l’éternité devrait nous remplir d’espoir, même dans les moments particulièrement difficiles. Quelles que soient les difficultés que nous rencontrons dans la vie, nous savons que le temps présent n’est qu’un instant comparé à l’éternité.

Si nous croyons vraiment ce que la Bible enseigne et que nous faisons l’effort de nous appliquer ces vérités, nous serons continuellement transformés. Si nous croyons vraiment aux enseignements de la Bible et que nous alignons notre moi intérieur, notre cœur, notre esprit, notre âme et notre esprit sur ces croyances, alors nos pensées, nos désirs, nos sentiments, nos décisions et nos actions extérieures reflèteront ces croyances. Si nous croyons les Écritures, nous bâtirons notre vie sur une fondation inébranlable et nous aurons la conviction de vivre conformément à ces croyances. C’est en vivant ces convictions que nous ressemblerons davantage à Jésus.

 

Première publication : août 2016. Adapté et réédité le 7 février 2022. Traduit de l’original par Bruno Corticelli.

Lu par Marcel Minéo.

 



[1] Éphésiens 4.22–24.

[2] Actes 17.28.

[3] 1 Rois 8.27.

[4] 1 Jean 3.1.

[5] Esaïe 55.9.

[6] Jean 3.16.

[7] 1 Corinthiens 1.30.

[8] 1 Corinthiens 12.27.

[9] Romains 8.17.

[10] 1 Corinthiens 3.16.

[11] 2 Corinthiens 5.17.

[12] Philippiens 3.20.

[13] 1 Corinthiens 1.7–8.

[14] Romains 6.23.