tfionline Sign in

mars 1, 2014

Nous n’avons pas fini d’apprendre

Par David Brandt Berg

C’est une bonne chose de faire des erreurs ; cela nous aide à rester humbles. Je fais beaucoup d’erreurs. Si nous n’en faisions pas, nous serions probablement très fiers et nous nous croirions très vertueux. Mais il semble que le Seigneur nous laisse faire des erreurs pour nous garder humbles.

L’apôtre Paul lui-même avait une écharde dans la chair, et il pensait que c’était pour l’empêcher de s’enfler d’orgueil.[1] Au départ, c’était quelqu’un de très orgueilleux, un Pharisien d’entre les Pharisiens, un rabbin. Après sa conversion spectaculaire, qui l’avait rendu plus humble, du fait qu’il avait été aveugle pendant un certain temps, il était devenu chrétien et une véritable locomotive pour le Seigneur, un évangéliste doublé d’un missionnaire hors pair. Il a même reçu des révélations. Il aurait pu s’enorgueillir d’être un chrétien aussi exceptionnel, et sans doute le plus grand de tous les apôtres.

L’Église catholique veut nous faire croire que Pierre était le plus grand des apôtres, et il est vrai que c’était quelqu’un de formidable. Il n’avait peur de rien, mais il était assez impulsif et impétueux, voire agressif. Pierre m’a toujours fait penser au roi David – ils ont tous les deux commis beaucoup d’erreurs, mais le Seigneur se sert souvent de nos erreurs pour nous garder humbles. Ça m’a toujours donné de l’espoir pour moi-même.

Paul disait qu’il pensait que c’était la raison pour laquelle il avait cette écharde dans la chair. Nous ne savons pas exactement ce que c’était, mais d’après certaines écritures comme « Je vous écris maintenant de ma propre main, comme vous le voyez à la grosseur des lettres » et « Si vous aviez pu vous arracher les yeux pour me les donner, vous l’auriez fait », on en a déduit qu’il avait une très mauvaise vue et que c’était probablement cette fameuse écharde dans la chair.[2]

Paul a dû admettre qu’il était harcelé par un démon, « un envoyé de Satan chargé de le frapper ». Il était pourtant le plus grand leader de la foi chrétienne, le plus grand missionnaire, un évangéliste et un enseignant hors pair, et un rabbin; apparemment, il avait tout pour lui. Il avait reçu toutes sortes de révélations, il était une sommité de la Parole, il était brillant…bref, il avait tout pour lui! Et pourtant, il avait cette écharde dans la chair. La Bible dit qu’il était frappé par un envoyé de Satan. Paul était attaqué par un messager de Satan, par un mauvais esprit.[3] Il était harcelé et ça le gênait beaucoup.

Le Christ a promis qu’Il ne nous laisserait et ne nous abandonnerait jamais. Il ne permettra pas que nous échouions; nous Lui appartenons pour toujours. De nombreuses promesses vous garantissent que vous appartenez à Jésus et que le diable ne peut pas vous avoir. Mais il essaie par tous les moyens de vous harceler, de vous tenter et de vous éprouver, comme il l’a fait avec Job.

Regardez un peu tous les problèmes qu’il a causés au pauvre Job! Il a détruit sa maison, décimé son bétail, détruit tous ses biens, massacré ses enfants, et ensuite il l’a rendu tellement malade que sa femme a fini par lui dire de maudire Dieu et de mourir.[4] Mais Job a fini par apprendre l’humilité. Jusque-là il pensait vraiment qu’il était quelqu’un de bon ; il se croyait juste et n’arrêtait pas de se disputer avec ses soi-disant « consolateurs ». En fait, ils n’étaient pas très réconfortants; ils n’arrêtaient pas de l’accuser d’avoir commis tel ou tel péché. « Tu as sûrement fait quelque chose de grave, sinon tu ne serais pas dans cet état lamentable ! »

Dieu Lui-même vantait la bonté de Job ! Mais le diable est l’accusateur public, il est l’accusateur des saints. Il fouine, il espionne, il fourre son nez partout pour trouver quel est votre problème ou votre faiblesse, et il fait tout pour aggraver les choses. Et quel était le principal problème de Job ? C’était un pharisien, un hypocrite religieux !

D’ailleurs, un de ses accusateurs a tapé dans le mille quand il lui a dit: « Job, un humain serait–il plus juste que Dieu ? »[5] Job soutenait qu’il était juste et disait: « Comment se fait-il que cela m’arrive à moi, Seigneur ? Pourquoi me fais-Tu subir tout cela alors que je suis un homme bon ? » Il s’était toujours cru très bon et juste, et ça, c’était un péché en soi. Job avait l’air de penser : « Dieu, si j’étais à Ta place, je ne me ferais pas subir tout ça ! Comment se fait-il que Tu ne sois pas aussi juste que moi ? Comment se fait-il que Tu me fasses ça alors que je suis tellement bon ? »

Plusieurs personnes m’ont déjà dit : « Pourquoi est-ce que tu ne pries pas pour demander au Seigneur de te guérir les yeux ? Il peut te donner une vision parfaite! Pourquoi est-ce que tu ne pries pas pour que le Seigneur te donne une santé parfaite et qu’Il te guérisse et que tu ne sois plus jamais malade ? » Certains chrétiens croient qu’on ne devrait jamais être pauvre, ni malade, et qu’on ne devrait jamais avoir de problèmes, mais qu’on devrait toujours avoir la situation bien en main. Ils prêchent la richesse et l’abondance – et ils ne se contentent pas de les prêcher, ils les pratiquent aussi – ils prêchent la santé et la fortune. Je dérangeais beaucoup certains prédicateurs en leur posant des questions dérangeantes.

Je disais : « Si la pauvreté est un péché et que la maladie est une marque du péché, comment se fait-il que la Bible dise de Jésus : « Lui qui était riche, Il s’est fait pauvre pour vous, afin que par sa pauvreté, vous soyez enrichis. »?[6] Vous voulez dire que Jésus était un pécheur, un homme mauvais, pour avoir accepté de devenir pauvre afin que nous puissions devenir riches ? Et parce qu’Il a souffert en toutes choses comme nous ? » 

Vous vous rendez compte : le Seigneur du Ciel, le Roi des rois et Maître de l’univers, est descendu sur terre et a revêtu une enveloppe humaine ridicule, un corps humain, et Il a été tenté en tous points comme nous le sommes.[7] C’était comme s’Il avait revêtu un costume de clown ! J’aime beaucoup la façon dont c’est représenté dans le film « La Parabole ». Le grand Roi est venu et a revêtu des habits de clown; c’était risible, Il a pris une enveloppe humaine. Et ils se sont moqués de Lui, ils L’ont traité de tous les noms, ils L’ont même insulté quand Il était sur la croix et qu’ils L’ont tué.

C’est plutôt humiliant d’être un homme ! On est très dépendant. Je n’ai encore jamais rencontré personne qui pouvait se passer de nourriture. Je n’ai encore jamais rencontré personne qui pouvait rester en vie sans manger et sans dormir. Certains se vantent de pouvoir jeûner pendant très longtemps. C’était très à la mode aux États-Unis à une certaine époque. Je crois me souvenir que le livre s’intitulait Comment exploiter la puissance atomique de Dieu grâce au jeûne et à la prière. On pouvait soi-disant gagner des dons de l’esprit et la puissance de Dieu en fonction de la durée de notre jeûne. Si on jeûnait pendant 5 jours, on recevait tel don ; si on jeunait dix jours, on recevait un autre don ; au bout de trente jours, on recevait encore un don différent, et après quarante jours, on devenait un prophète de Dieu !

Je n’ai encore jamais rencontré quelqu’un qui pouvait se passer d’air. Nous dépendons de notre respiration à chaque instant de notre vie. Dans le Nouveau Testament, le mot que nous avons traduit par air est le mot “pneuma”. Quand on parle de pneus, de pompes pneumatiques, on parle de pneus remplis d’air et de pompes à air. C’est le mot grec pneuma qui a été traduit par esprit dans le Nouveau Testament. De la même façon qu’on ne tiendrait pas bien longtemps sans air et qu’on ne tiendrait pas longtemps non plus sans esprit, nous les chrétiens, ne tiendrions pas très longtemps sans le Saint-Esprit. Nous avons besoin d’air, nous avons besoin de notre esprit, et nous avons aussi besoin du Saint-Esprit. Il est arrivé que l’esprit de certaines personnes quitte leur corps temporairement; leur corps n’est mort que pendant un petit laps de temps avant de revenir à la vie. Mais je peux vous dire que si leur esprit n’était pas revenu, leur corps serait resté mort 

Comment savons-nous que nous ne sommes pas justes? « Tous ont péché et tous sont privés de la gloire de Dieu. »[8] « Aucun être humain n’est juste, même pas un seul ! »[9] Le pauvre Job a fini par reconnaître qu’il n’était pas juste. Et il a finalement confessé qu’il ne pouvait faire confiance qu’au Seigneur, et qu’en lui–même il n’avait aucune justice. Quand sa femme lui a dit de maudire Dieu et de mourir, il a répondu : « Quand même Il me tuerait, j’espérerais en Lui.”[10]Autrement dit, il rendait témoignage à la justice de Dieu. « Même si Dieu me tue, Je Lui ferai confiance qu’Il sait ce qu’Il fait et qu’Il est juste et a raison de le faire. »

Nous sommes tous des bons à rien! Nous sommes tous des pécheurs ! Sans le Seigneur, nous sommes tous mauvais et méchants. « Rien n’est plus trompeur que le cœur humain. On ne peut rien y comprendre ! »[11] La Parole de Dieu dit que nous sommes nés dans le péché : « Depuis qu’en ma mère j’ai été conçu, le péché est attaché à moi. »[12]

Si nous n’avions pas de faiblesses humaines et la possibilité de faire de mauvais choix et de nous tromper, alors il n’y aurait aucune liberté de choisir, il n’y aurait pas le libre-arbitre que Dieu Lui-même a implanté dans le cœur de chaque être humain  – y compris, semble-t-il, dans le cœur des anges – ce qui nous permet de faire des choix, de L’aimer et de Le servir de plein gré.

Jésus disait: « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce qu’un serviteur, un esclave, n’est pas mis au courant des affaires de son maître ; Je vous appelle mes amis. »[13] Il voulait que nous soyons ses amis. Il voulait que nous soyons ses bien-aimés ; pas de simples amis, mais son Épouse.

La vie est un processus d’apprentissage. On n’apprend rien en claquant des doigts ou en se faisant faire une injection de sérum de connaissance. Ou, comme on le voit dans certains films de science-fiction, où ils mettent un casque sur le crâne d’un gars et siphonnent tout le contenu de son cerveau pour le copier et injecter toutes ses connaissances dans la tête de quelqu’un d’autre. Ce serait formidable, non ? Ce serait trop facile! Mais pensez à tout ce que vous manqueriez – à commencer par le long processus d’apprentissage par tâtonnements et par la méthode empirique.

Vous ne pensez pas que Dieu prend plaisir à vous voir apprendre des choses ? Même quand vous vous trompez et que vous tâtonnez ? N’est-ce pas la meilleure façon d’apprendre ? L’expérience n’est-elle pas le meilleur maître ? Le processus d’apprentissage humain est quelque chose de merveilleux. C’est pour cette raison que nous sommes ici-bas. La vie chrétienne est un processus d’apprentissage continuel. Je ne parle pas d’apprendre à être sauvé, puisque nous sommes sauvés à la minute où nous croyons, quand nous recevons Jésus dans notre cœur. Quand vous croyez la Parole et que vous recevez le Christ, vous êtes sauvés sur le champ ! C’est un cadeau, c’est gratuit ; ce n’est pas quelque chose que vous avez dû apprendre ou mériter !

C’est un miracle de Dieu. Il se charge de tout, Il a déjà fait tout ce qu’il fallait, c’est terminé. Mais ce n’est que le début de votre apprentissage de chrétien; vous devez apprendre à vivre et à vous comporter en chrétien, à aimer les autres, et aussi à aimer Dieu, à être fidèle, loyal et diligent.

Et devinez ce qui vient ensuite ? Ensuite vous mourrez, et vous aurez mille ans et toute l’éternité devant vous pour apprendre tout ce que vous n’avez pas appris quand vous étiez ici-bas en chair et en os. Je crois que Dieu a encore beaucoup de choses à nous apprendre, à commencer par tout ce que nous n’avons pas appris dans cette vie.

Le processus d’apprentissage ne se limite pas à notre vie ici-bas ; c’est un processus constant qui se poursuivra pendant tout le Millénium et l’éternité, à un autre niveau, dans une autre classe. Comment peut-on croire que nous pourrions recevoir une injection de savoir à l’instant où nous mourons et où nous arrivons au ciel, et que tout à coup nous saurions tout ? Si c’était le cas, nous serions Dieu. Or Dieu seul est omniscient ; cela veut dire qu’Il sait tout. Dieu seul est omniprésent : Il est partout. Et Dieu seul est omnipotent, c’est-à-dire qu’Il a un pouvoir illimité, infini !

Beaucoup de choses auront disparu alors, à commencer par la souffrance, la mort, la maladie et le chagrin.[14] Il ne dit pas qu’il n’y aura plus de larmes, mais Il a promis qu’Il essuierait toutes les larmes de nos yeux. Nous pouvons être reconnaissants car beaucoup de choses seront abolies et n’existeront plus, et nous n’aurons plus jamais à nous en inquiéter. Nous aurons tant de nouvelles choses à faire et à apprendre que nous ne serons plus accablés et encombrés par tous ces fardeaux du passé.

Alors, soyez reconnaissants pour le passé qui est derrière vous. Soyez reconnaissants pour le présent, et pour ce que vous apprenez aujourd’hui, même si vous n’êtes pas toujours un très bon élève. Et remerciez Dieu pour le futur, quand vous pourrez terminer votre tâche, ou en tout cas continuer à faire ce que vous faisiez en vous améliorant.

Seigneur, nous Te remercions pour le passé, pour le présent et pour le futur. Merci pour tous tes bienfaits. Merci pour le bien comme pour le mal; pour le mal qui nous a permis d’apprendre beaucoup de choses dans le passé, ainsi que pour les bonnes choses, et pour le présent, qui est encore meilleur, et pour le futur qui nous réserve ce qu’il y a de mieux.  

Première publication: juin 1985. Adapté et réédité sur le site Anchor, le 6 février 2014. Traduit de l’original anglais « We’ve Got a Lot to Learn » par Bruno et Françoise Corticelli

Copyright © 2014 The Family International.



[1] 2 Corinthiens 12:7.

[2] Galates 6:11; 4:15.

[3] 2 Corinthiens 12:7.

[4] Job 2:9.

[5] Job 4:17.

[6] 2 Corinthiens 8:9.

[7] Hébreux 4:15.

[8] Romains 3:23.

[9] Romains 3:10.

[10] Job 13:15.

[11] Jérémie 17:9.

[12] Psaume 51:5.

[13] Jean 15:15.

[14] Apocalypse 21:4.