tfionline Sign in

octobre 28, 2014

Le retour de Jésus-Christ

Par David Brandt Berg

« Encore un peu de temps, un tout petit peu de temps, et celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas. »—Hébreux 10:37[1]

Le règne et le gouvernement de l’antéchrist auront des allures de triomphe de l’homme sans Dieu. On aura l’impression que Dieu a été vaincu et que l’église a été détruite. Mais ce que l’antéchrist et ses partisans oublieront de prendre en compte, c’est le pouvoir surnaturel et omnipotent de Dieu ! Dieu va obtenir sa plus grande victoire de ce qui, en apparence, sera sa pire défaite.

Quand l’abominable antéchrist pensera s’être assuré le contrôle total du monde, quand finalement le monde entier l’adorera et « qu’il ira jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, en se proclamant lui–même dieu »[2], tout à coup, comme un éclair déchirant l’azur du ciel, Jésus reviendra arracher ses enfants de l’emprise de ce monde – c'est-à-dire tous les croyants qui auront refusé de recevoir la marque de la Bête, sur leur front ou dans la main, et qui auront refusé de l’adorer mais auront préféré aimer et vivre, et même mourir, pour Jésus.

Tout de suite après l’heure la plus sombre de l’histoire de l’humanité, se lèvera l’aube la plus éclatante. Jésus reviendra chercher et sauver les siens, son église, son peuple, tous ceux qui L’aiment et Le connaissent, tous ceux qui croient qu’Il est le Fils de Dieu, le Messie. Il dira: « Arrêtez le monde! Terminus ! Tout le monde descend! » Ensuite, « nous qui serons restés en vie à ce moment–là, nous serons enlevés ensemble avec eux, dans les nuées, pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons pour toujours avec le Seigneur. »[3]

Pour les chrétiens, le retour de Jésus est l’événement prophétique capital de la fin des temps, puisqu’il signifie la fin de ce monde tel que nous le connaissons, et de la place que nous y tenons dans notre corps physique actuel. Tout de suite après son retour, nous serons enlevés et transportés dans les nuées du ciel pour être emmenés dans des lieux célestes. Son retour sera un tournant capital, qui marquera la fin de cette vie présente et de notre travail sur terre ; alors « il n’y aura plus de délai » et nous entrerons dans l’éternel présent.[4]

Les temps et les saisons du Retour de Jésus

Dieu a fixé un calendrier précis du retour sur la terre de son Fils, Jésus-Christ, pour qu’Il porte secours à son peuple. Il va revenir à l’heure pile, comme ces lancement de fusées qui sont activés par un compte à rebours préprogrammé. Sauf qu’il n’y aura aucun problème qui justifierait de retarder le compte à rebours. Jésus va accomplir sa Parole. Vous pouvez être certains qu’Il ne va pas modifier ses plans et faire l’inverse de tout ce qu’Il a Lui-même enseigné et que les prophètes et les apôtres ont prédit et écrit. Il n’y aura pas de ratés; son retour accomplira exactement et précisément les prophéties de sa Parole concernant les événements de la fin des temps qui doivent avoir lieu avant son retour.

Le compte à rebours ultime conduisant au retour du Christ démarrera dès que l’antéchrist se révélera comme le grand dirigeant mondial qui « conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une septaine [sept ans] », concernant Jérusalem et le culte dans le temple juif. »[5] Il s’écoulera exactement 1 260 jours avant qu’il ne rompe le pacte et le révoque, ce qui déclenchera la période de Grande Détresse (ou « Grande Tribulation »), en installant son image dans le lieu saint pour y être adoré, et en ordonnant que le monde entier reçoive sa marque sur le front ou dans la main.

Jésus Lui-même disait: « Quand donc vous verrez l’abominable profanation annoncée par le prophète Daniel s’établir dans le lieu saint, à ce moment–là, la détresse sera plus terrible que tout ce qu’on a connu depuis le commencement du monde ; et jamais plus, on ne verra pareille souffrance. »[6] Quand l’image de l’antéchrist sera installée dans le temple à Jérusalem, en plein milieu de ce pacte de 7 ans, alors commencera la Grande Détresse dont la Bible nous précise encore et encore – à tel point qu’il est impossible de ne pas le comprendre –qu’elle durera exactement 3 ans et demi. —Trois ans et demi[7], 42 mois[8], et  1 260 jours.[9]

Jésus nous a avertis de ne pas s’attendre à ce qu’Il revienne plus tôt que prévu. Il nous dit : « Quand Je reviendrai, vous le saurez. » Le ciel s’embrasera comme un éclair permanent d’un bout à l’autre de la voûte céleste, et il y aura de tels signes dans les cieux qu’il nous sera impossible d’ignorer que Jésus est en train de revenir.

« En effet, quand le Fils de l’homme viendra, ce sera comme l’éclair qui jaillit du levant et illumine tout jusqu’au couchant. »[10] Il dit qu’une lumière illuminera le ciel depuis l’orient jusqu’à l’occident, comme un gigantesque éclair. Quand Jésus reviendra, le ciel va s’illuminer et rester éclairé pendant que nous serons rassemblés pour aller à sa rencontre dans les airs, au vu et au su du monde entier.

« Où que soit le cadavre, là s’assembleront les vautours. »[11] Il s’exprime en termes sibyllins pour dire de façon voilée : « Là où se trouvera le corps, là se trouveront ceux qui se nourrissent du Christ. » Il est vrai que c’est une comparaison peu ragoûtante qui nous assimile à des vautours se repaissant du corps du Christ. Mais souvenez-vous qu’Il avait dit: « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez point la vie en vous. »[12] Là, Il parle de notre rassemblement ou de notre enlèvement auprès de Lui. Où que se trouvent ses disciples, ils seront attirés à Lui comme par un aimant, comme des vautours vers un cadavre, comme des oiseaux charognards qui doivent se nourrir du Christ pour vivre spirituellement. Où que soit le cadavre, nous tous, les petits vautours, serons rassemblés là.

« Immédiatement après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune perdra sa clarté, les étoiles tomberont du ciel, les puissances célestes seront ébranlées. C’est alors que le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel. Alors tous les peuples de la terre se lamenteront, et ils verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. Il enverra ses anges rassembler, au son des trompettes éclatantes, ses élus des quatre coins du monde, d’un bout à l’autre de l’univers. »[13]

Qu’est-ce qui pourrait bien être plus évident, plus cataclysmique et plus dramatique que le retour du Seigneur tel que Jésus le décrit ici-même? Le ciel va s’illuminer comme sous l’effet d’un gigantesque éclair, les sauvés de tous les temps seront rassemblés et enlevés dans les nuées, le soleil et la lune seront obscurcis, des météores tomberont du ciel, et Jésus apparaîtra en personne dans l’atmosphère terrestre, ce qui provoquera les lamentations et les pleurs de ceux qui ne sont pas sauvés, quand ils Le verront revenir dans les nuées du ciel « avec beaucoup de puissance et de gloire ». « Quant à l’époque et au moment de ces événements, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous écrive à ce sujet : vous savez fort bien vous–mêmes que le jour du Seigneur viendra de façon aussi inattendue qu’un voleur en pleine nuit. Lorsque les gens diront : ‘ Maintenant règne la paix ! Maintenant nous sommes en sécurité !’, alors précisément, la ruine fondra subitement sur eux, comme les douleurs saisissent la femme enceinte, et aucun n’échappera. »[14]

Ce sera comme une destruction subite, brutale, sans avertissement. « Tout va bien maintenant, la paix règne dans le monde, vous n’avez aucun souci à vous faire. Nous avons un gouvernement mondial, nous avons notre antéchrist, notre messie, notre superman qui gouverne désormais le monde, et tout va très bien se passer. Paix et sécurité. »  Et voilà que, tout à coup, la destruction s’abat sur eux ! Jésus revient, pour secourir son Epouse, et Dieu se met à déverser sa colère ultime et ses jugements sur l’empire mondial de l’antéchrist.

« Mais vous, mes frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres pour que le jour du [retour du] Seigneur vous surprenne comme un voleur. »[15] Les chrétiens qui connaissent sa Parole et qui « savent interpréter les signes des temps »[16] ne seront pas surpris. Vous ne connaîtrez sans doute pas le jour ni l’heure exacts, mais vous saurez qu’approximativement 3 ans et demi se sont écoulés depuis l’installation de l’abominable profanation, et vous attendrez avec impatience le retour de Jésus.

« Car vous êtes tous enfants de la lumière, enfants du jour. Nous n’appartenons ni à la nuit ni aux ténèbres. Ne dormons donc pas comme le reste des hommes, mais restons vigilants et sobres. Ceux qui dorment, dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes enfants du jour, soyons sobres : revêtons–nous de la cuirasse de la foi et de l’amour, et mettons le casque de l’espérance du salut. »[17]

Le grandiose retour de Jésus ne prendra pas ses enfants par surprise, comme un voleur dans la nuit, comme ce sera le cas pour le reste du monde. « Et ils verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. »[18] Notre enlèvement et notre résurrection font partie de notre triomphe, la victoire que Dieu nous accordera, notre exode massif de ce monde.

En Apocalypse, nous lisons: « Voici ! Il vient au milieu des nuées, et tout le monde Le verra. »[19] Quel meilleur témoignage peut-il y avoir que la résurrection et l’enlèvement ? Ce sera le témoignage ultime : ils verront Jésus, ils assisteront à notre résurrection d’entre les morts et à notre ascension dans les nuées du ciel pour aller à sa rencontre.

Aucun de ceux qui aiment Jésus ne restera en arrière. Aucun de ceux qui ont reçu Jésus comme Sauveur ne sera laissé en arrière. Aucun de ceux qui sont sauvés ne sera laissé en arrière. Pas un seul chrétien sincère qui croit en la Bible, qui a mis sa confiance en Christ et qui aime Jésus, ne restera en arrière. « Mais nous serons tous transformés »[20] et nous serons tous ressuscités. Il enverra ses anges rassembler ses enfants partout dans le monde, d’un bout à l’autre de la terre, et Il n’en laissera pas un seul en arrière. Il n’en oubliera pas un seul. N’est-ce pas merveilleux ?

Initialement publié en mai 1983. Adapté et réédité en octobre 2014. Traduit de l’original anglais “The Second Coming of Jesus Christ”, par Bruno et Françoise Corticelli.

Copyright © 2014 The Family International.



[1] Sauf indication contraire, les versets bibliques cités sont tirés de la Bible version Semeur 2000.

[2] 2 Thessaloniciens 2:4.

[3] 1 Thessaloniciens 4:17.

[4] Apocalypse 10:6–7.

[5] Daniel 9:27.

[6] Matthieu 24:15,21.

[7] Daniel 7:25; 9:27; 12:7; Apocalypse 12:14.

[8] Apocalypse 11:2; 13:5.

[9] Apocalypse 11:3; 12:6.

[10] Matthieu 24:27.

[11] Matthieu 24:28.

[12] Jean 6:53–58.

[13] Matthieu 24:29–31

[14] 1 Thessaloniciens 5:1–3.

[15] 1 Thessaloniciens 5:4.

[16] Matthieu 16:3 TOB.

[17] 1 Thessaloniciens 5:5–8.

[18] Matthieu 24:30.

[19] Apocalypse 1:7.

[20] 1 Corinthiens 15:51.