tfionline Sign in

février 11, 2013

La Parole de Dieu est votre constante.

Par Maria Fontaine

La Parole et notre relation avec le Seigneur sont des constantes dans notre vie de chrétien et dans notre service pour le Seigneur. Tout peut changer dans la vie – nos circonstances, notre état de santé, notre foyer, notre pays de résidence, notre ministère – mais Sa Parole ne cessera jamais de nous guider, elle est constamment présente dans notre vie. C’est notre ballast spirituel, notre ancre, notre compas spirituel et moral, notre force vitale, notre joie, notre paix, notre espérance, notre vision, et notre réconfort. Depuis toujours, la Parole a été, et est encore, un élément essentiel de notre identité, de notre mode de vie, de nos convictions, de nos valeurs, de notre mission,  de l’éducation que nous donnons à nos enfants, et de notre comportement ; et elle nous a toujours aidés à relever les défis auxquels nous avons été confrontés année après année.

Votre relation avec le Seigneur est un trésor inestimable, une perle extrêmement précieuse, quelque chose qui n’a pas de prix. Personne ne peut tracer votre voie ni poser les jalons de votre vie et de votre foi à votre place, ni même vous indiquer précisément comment le Seigneur veut que vous fonctionniez ou les décisions qu’Il veut que vous preniez dans votre cheminement avec Lui. À l’intérieur du vaste tunnel de ces principes chrétiens, le Seigneur veut vous accompagner sur votre chemin de foi personnel. La façon dont Il vous a conduit à exprimer votre engagement en tant que disciple peut être très différente de la façon dont d’autres disciples expriment leur engagement – et nous devrions nous réjouir de l’existence de ces différences et donner aux autres les moyens d’identifier leur vocation et leur voie personnelles, et même les encourager dans la voie qu’ils ont choisie.

Bien qu’il incombe à chacun de nous de se connecter personnellement au Seigneur et de rechercher Sa volonté, la Parole de Dieu reste le fondement de notre foi. La Parole de Dieu est l’essence même de notre vie de foi. La Parole est tout ceci :

  • Le secret de la puissance, de la victoire, du triomphe, de la fécondité, du feu sacré, de la vie, de la ferveur, de la lumière et du leadership.
  • La nourriture de votre âme et le courage pour la bataille.
  • La vérité la plus puissante du monde.
  • L’Esprit et la vie de Dieu (Jean 4:24).
  • L’étincelle spirituelle de Dieu qui nous enflamme et nous donne Sa vie, Sa lumière et Sa puissance.
  • Le principal moyen par lequel nous recevons les messages de Dieu et prenons conscience de Sa volonté, et donc, le moyen privilégié par lequel nous recevons la foi et le courage de continuer à Lui faire confiance tout au long de la vie.
  • Le souffle de vie divin qui nous donne la vie de l’esprit, ainsi que la nourriture, la force et la santé spirituelles.
  • Le secret de la victoire ou de la défaite. Le secret de la réussite ou de l’échec.
  • La foi se construit sur une étude fidèle de la Parole de Dieu. Vous avez la foi parce que vous êtes plein de la Parole de Dieu.
  • Si vous demeurez dans la Parole et que vous la laissez vous transformer, vous grandirez régulièrement et vous parviendrez à maturité, et vous deviendrez la personne que le Seigneur veut que vous deveniez.
  • Le seul moyen d’être vraiment libre dans ce monde c’est de demeurer dans la Parole de Dieu. Sa vérité et Sa Parole sont les seules choses qui peuvent nous rendre libres.
  • La Parole de Dieu est votre ballast spirituel, votre unique planche de Salut, la seule chose qui vous donne de la stabilité sur le fondement de la vérité.
  • La Parole est aussi une lumière qui chasse et anéantit les ténèbres du diable ! « Ta parole est comme une lampe qui guide tous mes pas, elle est une lumière éclairant mon chemin. » (Psaume 119:105). Lorsque vous vous remplissez l’esprit de la Parole de Dieu, il n’y a pas de place pour les ténèbres.
  • Sa Parole est l’arme la plus puissante du monde.
  • [La Parole] a le pouvoir de transformer les cœurs et les esprits des hommes, et de gagner des disciples au Seigneur et à Sa cause.[1]

Passons maintenant en revue quelques-uns des versets bibliques qui sont le fondement de notre compréhension du rôle crucial de la Parole de Dieu :

  • L’homme n’a pas seulement besoin de pain pour vivre, mais aussi de toute parole que Dieu prononce.[2]
  • Si vous demeurez dans Ma Parole, vous êtes vraiment Mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres.[3]
  • Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole du Christ.[4]
  • Or tout ce qui a été consigné autrefois dans l’Écriture l’a été pour nous instruire, afin que la patience et l’encouragement qu’apporte l’Écriture produisent en nous l’espérance.[5]
  • Je garde Ta parole tout au fond de mon cœur pour ne pas pécher contre Toi.[6]
  • La découverte de Tes paroles illumine, elle donne du discernement aux simples.[7]
  • Efforce–toi de te présenter devant Dieu en homme qui a fait ses preuves, en ouvrier qui n’a pas à rougir de son ouvrage, parce qu’il transmet correctement la Parole de vérité.[8]
  • C’est l’Esprit qui donne la vie ; par lui–même, l’homme n’aboutit à rien. Les paroles que Je vous ai dites sont Esprit et vie.[9]
  • Le ciel et la terre passeront, mais Mes paroles ne passeront jamais.[10]
  • Ta parole est comme une lampe qui guide tous mes pas, elle est une lumière éclairant mon chemin.[11]
  • Car aucune prophétie n’est jamais issue de la seule volonté humaine, mais c’est parce que le Saint–Esprit les poussait que des hommes ont parlé de la part de Dieu.[12]
  • Voici : Je répandrai sur vous Mon Esprit et Je vous ferai connaître Mes paroles.[13]
  • Éternel, Ta parole est fondée dans le ciel et pour toujours.[14]

La Parole – la nouvelle tout autant que l’ancienne – regorge de promesses, de prophéties et de paroles merveilleuses et éternelles ; elle en contient bien plus que ce nous pourrions retenir ou apprendre par cœur. Beaucoup de choses ont été consignées dans la Parole pour notre instruction, pour que nous puissions bénéficier des leçons de foi que d’autres ont apprises avant nous.[15] De nombreux des écrits relatent l’histoire du peuple de Dieu de jadis, leurs expériences et les leçons de foi qu’ils ont dû apprendre. Et il ne tient qu’à nous d’en tirer des leçons et des principes spirituels ou moraux, et de nous employer à les appliquer dans notre contexte actuel.

Au fil des ans, le Seigneur nous a appris à Lui faire confiance, même lorsque la situation n’était pas brillante ou que nous avions l’impression que les choses tournaient mal. Je suis sûre que les enfants d’Israël qui quittèrent l’Égypte avec Moïse ont dû penser que ça s’annonçait plutôt mal pour eux. En effet, pendant 40 ans, ils ont dû errer dans le désert, privés de tous les produits de première nécessité. La plupart d’entre eux ont perdu courage et ont péché contre Dieu en se plaignant de leur sort, et par conséquent, ils ne sont jamais entrés dans la Terre Promise, alors même qu’ils avaient renoncé à tant de choses et enduré tant d’épreuves ! Ils ne voyaient pas le merveilleux futur que Dieu avait préparé à Son peuple de la foi – un futur qui verrait la venue de Jésus.

Quand on lit le récit de la vie des grands missionnaires du passé comme Adoniram Judson, William Carey, Mary Slessor, David Livingstone, Amy Carmichael, etc., à moins de voir leurs expériences à travers le filtre de la foi, on serait tenté de conclure que, la plupart du temps, les choses se sont plutôt mal passées pour eux. Ils ont enduré de terribles épreuves et perdu des êtres chers, ils ont souvent dû se contenter de fonds ou de ressources très limités, ils ont enduré la maladie et, dans bien des cas, ont souffert de la solitude à la limite du supportable. Il ne fait aucun doute qu’ils auraient certainement connu une vie beaucoup plus facile s’ils avaient choisi une autre voie. Ils auraient pu rester dans leur pays d’origine et vivre beaucoup plus confortablement avec leur famille ; ils n’auraient sans doute pas perdu des êtres chers si ceux-là n’avaient pas été exposés à des maladies exotiques ou n’avaient pas enduré de sévères privations.

Ils acceptèrent d’endurer toutes ces épreuves parce qu’ils avaient choisi de faire confiance au « facteur Dieu ». « Ils demeurèrent fermes, comme s’ils voyaient le Dieu invisible. »[16] Ils ont enduré énormément de difficultés, et j’imagine que si vous êtes comme moi, vous avez dû vous demander si vous auriez pu supporter de souffrir autant, si vous aviez été à leur place, dans les mêmes circonstances. Je suis certaine que beaucoup de croyants de leur époque, qui observaient leurs terribles difficultés, devaient se demander si tous ces sacrifices en valaient vraiment la peine.

Ces hommes et ces femmes de foi étaient souvent bien seuls dans leur quête, ils suivaient la voix de Dieu et Son appel avec très peu de soutien extérieur. Au bout du compte, tout se résumait au facteur Dieu : ils voyaient Dieu, Celui qui est invisible. Imaginez toute la foi que David Livingstone a mise dans ces mots: « Je n’ai jamais fait de sacrifice ! » Mais bien entendu, nous savons qu’il a dû consentir à de nombreux sacrifices, des pertes terribles qui lui ont déchiré le cœur, et qu’il a fait des choix douloureux. Il a payé le prix fort pour devenir un des grands hommes de Dieu, et j’imagine qu’il a dû avoir beaucoup de questions, au cours de sa vie, qui sont restées sans réponse. Alors, même si certaines choses ne sont pas très claires ou n’ont pas l’air très logiques, vous pouvez quand même faire confiance à Jésus ; Il continuera d’être votre berger et de vous guider vers les verts pâturages et les eaux de Sa Parole qui désaltéreront votre âme et vous redonneront des forces.

Il est la Parole de Dieu par excellence ! Comme le disait Jean : « Au commencement était Celui qui est la Parole de Dieu. Il était avec Dieu, Il était Lui–même Dieu. »[17] Vu que Jésus est la Parole Vivante, vous ne devriez pas hésiter à Lui demander de vous guider et de vous parler personnellement. Il est la Parole Vivante qui s’applique à toutes les situations, à chaque période de l’histoire, depuis le commencement du monde et sans interruption jusqu’à la fin des temps.

Donc, si vous traversez une période de remise en question de votre foi, je vous encourage à retourner à la fondation, à Jésus, et à retrouver vos marques sur le « Rocher Éternel ». Demandez au Seigneur de vous parler et de vous donner les réponses à vos questions. Laissez le Saint-Esprit vous guider dans toute la vérité et vous apporter le réconfort et la paix dont votre âme a besoin.

Aujourd’hui encore, la foi vient en écoutant la Parole de Dieu, et la découverte de Ses Paroles illumine et donne du discernement.[18] Ce sont des principes éternels, immuables. Alors continuez à vous fortifier et à affermir votre foi en lisant Ses Paroles et en recevant Son inspiration, Ses instructions et Ses directives personnelles, pour votre vie et votre marche avec Lui.

 

Première publication novembre 2010. Mise à jour et réédition, le 7 janvier 2013, pour le site Anchor. Traduit de l’original anglais « Our Constant: God’s Word », par Bruno et Françoise Corticelli.

Copyright © 2013 The Family International.



[1] David Berg, novembre 1988, « La Parole, la Parole, encore et toujours ! » ML2484.

[2] Matthieu 4:4 SEM.

[3] Jean 8:31–32 SER.

[4] Romains 10:17 SER.

[5] Romains 15:4 SEM.

[6] Psaume 119:11SEM.

[7] Psaume 119:130TOB.

[8] 2 Timothée 2:15 SEM.

[9] Jean 6:63 SEM.

[10] Matthieu 24:35 SEM.

[11] Psaume 119:105 SEM.

[12] 2 Pierre 1:21 BFC.

[13] Proverbes 1:23 SEM.

[14] Psaume 119:89 SEM.

[15] Romains 15:4.

[16] Hébreux 11:27 BFC.

[17] Jean 1:1 SEM.

[18] Romains 10:17; Psaume 119:130.